Naruto Ultimate - RPG

Le N°1 des forums Rôle Play Naruto francophones ! Version 9.0
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un défunt ~ Une journée sombre

Aller en bas 
AuteurMessage
Keiku Kenda
Genin de Kiri
Genin de Kiri
Keiku Kenda

Masculin
Nombre de messages : 720
Age : 26
Localisation : KiriGakure No Sato
Nindô : Devenir Sabreur de Kiri ~ Devenir ninja médical ~ Tuer l'assassin de son oncle
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de Personnage
Vitalité:
Un défunt ~ Une journée sombre Left_bar_bleue110/110Un défunt ~ Une journée sombre Empty_bar_bleue  (110/110)
Chakra:
Un défunt ~ Une journée sombre Left_bar_bleue90/90Un défunt ~ Une journée sombre Empty_bar_bleue  (90/90)
Niveau: 3

Un défunt ~ Une journée sombre Empty
MessageSujet: Un défunt ~ Une journée sombre   Un défunt ~ Une journée sombre Icon_minitimeSam 15 Nov 2008 - 11:12

Toutes les pertes qu’il y eut pendant la dernière grande guerre de shinobis, tous les civils, ninjas, animaux et territoires sacrifiés pourquoi, pour prouver la puissance d’un village sur un autre ? Derrière cette guerre ce cachait d’autres vérités à part la puissance d’un village sur un autre et c’est pour cela que beaucoup de personnes ont été assassiné. Si derrière cette tuerie ce cachait quelque chose, ça devait être très important mais ce n’était sûrement pas une raison pour commettre une telle boucherie et à présent, au village de KiriGakure, on demandait au shinobis de n’être que des armes sous l’ordre de leur grand supérieur, le Mizukage. Après sa rencontre avec le plus haut gradé, Kenda avait enfin ouvert les yeux sur ce qu’était vraiment le monde shinobi. Il devait n’être qu’une vulgaire arme parmi tant d’autres qui ne servirait qu’à faire régner la puissance du village. Le jour de la rencontre entre le Mizukage et le Genin de KiriGakure, Kenda ne savait plus ce qui lui semblait bon ou mauvais. Toute son enfance, il l’avait vécut dans la paix sans savoir ce qui se passait en dehors des frontières du petit village des régions du pays de la vague où il habitait. Ce qu’il voulait faire autant que ninja, son nindo donc ? C’était de devenir un puissant ninja médical mais après sa rencontre avec Le Mizukage qui lui avait montrer des vertes et des pas mûres, il avait fait la rencontre avec un sabreur de KiriGakure. Le grade de sabreur n’était pas donné à n’importe qui et après le grade de Kage, c’était l’un des grades les plus nobles dans tous les monde des shinobis mais dans le village caché de la brume, c’était le grade le plus noble aux yeux de Kenda après celui du tout haut Mizukage. La rencontre avec le sabreur s’était tournée en un petit affrontement entre Kenda et Tokiya qui était le sabreur. Kenda avait mit tous ce qu’il avait pus mais en vains, il avait été battu lamentablement par son adversaire, enfin c’est ce qu’il pensait. Depuis ce jour, il fascinait les sabreurs. Ils étaient des hommes braves, courageux et puissants aux services de leur maître, le Mizukage. Kenda qui maniait lui aussi le sabre trouvé qu’ils avaient une parfaite harmonie avec leurs armes et même s’il ne faisait qu’un avec leurs sabres. « Prends en de la graine petit et tu deviendra aussi fort que lui » lui aurait dit son oncle qui venait de mourir il y très peu de temps. Tous deux, lorsque Kenda était encore tout jeune adorait partir se balader aux bords de l’immense lac que possédait le père du Genin en faussant compagnie au gardes du corps du jeune garçon. Ils allaient pêcher, nager et Kenda se souvenus d’un jour ou son oncle avait proposé à Kenda d’aller se rincer l’oeil pour voir les filles aux bains publics et c’est l’un des moments qu’avait le plus marqué Kenda. Non pas parce qu’il avait honte de son comportement alors qu’il était adulte mais parce qu’il avait trouvé cela très drôle et après tout, « qui ne l’avait jamais fait, hein petit gars » lui avait également dit son oncle. Il se souvenus donc de ceci car son oncle venait hélas de mourir, il y a quelques jours de cela, assassiné par, vus les blessures dont il avait subits, un ninja. Il apprit cette nouvelle grâce à une lettre que lui avait envoyé son père en prenant son temps pour trouver les mots à dire à son fils. Le lac où ils adoraient aller tous les deux était à présent devenus un vulgaire marécage nauséabonde et c’était là-bas qu’allait se tenir les obsèques de l’homme qu’il adorait. En ce jour sombre, sous la pluie, Kenda était vêtus d’un kimono noir pour respecter la tradition de sa famille en train de marcher en direction des portes de KiriGakure. C’était aujourd’hui qu’allait avoir lieu l’enterrement et le marécage se trouvait à l’ancienne capitale du pays des vagues donc il devait obligatoirement passer par les portes pour y aller. A l’approche de Kenda, les gardes le regardèrent et les laissèrent passer lorsqu’ils virent l’expression triste sur le visage de l’adolescent et des habits de cérémonies qu’il portait sur lui à l’instant où il passait devant eux. Une fois les portes passer, il continua sa marches, en regardant droit devant lui et arriva rapidement grâce à sa marches rapide au lieu ténébreux aux allures vulgaires d’où quelque membres de sa famille étaient présent. Il y avait sa tante qui était dans les bras de son fils en train de pleurer tous ce qu’elle pouvait, le père et la mère de Kenda, des amis du grand homme aux yeux du Genin ainsi que des hommes qui étaient chargés de la cérémonie accompagné du prêtre car c’était une famille chrétienne. Kenda s’avança près de sa tante ainsi que de son cousin et les salua en s’inclinant en avant puis leur prononça quelques mots pour les réconforter pour le mieux qu’il pouvait.

    Toutes mes condoléances. Je suis moi aussi très triste qu’il soit mort, enfin qu’on l’ait tué. Je vous jure que je retrouverais le ninja qui l’a tué et je le tuerais à mon tour. Encore une fois, toutes mes condoléances, courage et si vous avez besoins d’aide ou même de quelqu’un à qui parler, je serais là.


Kenda s’éloigna d’un pas et marcha ensuite en direction de sa famille. Le père de Kenda était en train de pleurer lui aussi et c’est ce qui le choqua. Il n’avait jamais vu son père pleurer de toute sa vie depuis qu’il est né mais à près tout, c’était normal car c’était son frère qui était mort. Il regarda sa mère qui avait un air triste elle aussi puis regarda son père. Nul mots se sortirent de sa bouche, ils étaient tout les deux immensément triste qu’ils aient perdus cet homme qu’il ne purent même pas s’adresser la parole tellement que leur souffrance était grande. Les seuls qui ne pleuraient pas étaient les amis de son oncle. Eux n’étaient que des amis et non de la famille donc l’état de tristesse, d’émotion n’était pas la même que celle des proches du défunt. Kenda était un cas assez bizarre. Lui, il ne pleurait pas même s’il était profondément atteint de la tristesse et cela était normal car toute sa vie de ninja qu’il avait passée pour le moment lui avait permis de ne pas pleurer car un ninja ne doit pas montrer cette marque de faiblesse aux autres mais malgré cela, quelques larmes commencèrent à couler lorsque le prêtre appela les personnes à venir s’asseoir devant le cercueil. La famille était devant, les amis derrière et le prêtre devant eux, juste à côté de la tombe qui était creusé dans un endroit sec à côté de l’ancien lac qui était devenus un marécage. Ils exécutèrent tous ce que demandait l’homme de Dieu et écoutèrent son discourt commencer qui n’était pas comme ceux habituel.

« Mes frères et sœurs, si nous sommes tous réunit ici, c’est parce qu’un homme aussi gentil, courageux, brave vient de partir en direction des cieux. Même si je ne le connaissait pas, je suis sûr que c’était un homme bon et plein de vie. A présent, je vous invite tous à dire un petit mot en son honneur mais surtout, que Tawoshi Keiku trouve la paix au près du seigneur tout puissant. »

Le prêtre ce décala légèrement et c’est la femme de Tawoshi soit l’oncle de Kenda qui prit sa place accompagnée de son fils. Elle déposa une rose rouge sur le cercueil qui était en marbre lisse et prit ensuite la parole avec sa douce voix habituelle.

- Je vais faire un discourt mais bien plutôt qu’un long et ennuyeux. Tawoshi, je t’ai toujours aimé et je t’aimerais toujours. Sache que tu seras toujours dans nos cœurs. Je me souviens encore du jour où tu m’as demandé au mariage lors de la fête du village alors que beaucoup de monde se trouvait autour de nous. Jamais je n’oublierais les moments qu’on a passé ensemble. –

Elle arrêta ensuite de parler en laissant place à son fils pour qu’il puisse parler. Celui-ci était très jeune, encore plus jeune que Kenda. Il devait avoir une dizaine d’année. L’émotion était trop forte, il ne pouvait parler et les larmes coulèrent de plus en plus vite sur ses joues. Il se contenta de poser à son tour une rose rouge sur le cercueil avec celle de sa mère et partit s’asseoir avec les autres en compagnie de sa mère. C’était à présent au tour du père et de la mère de Kenda de parler en mémoire de Tawoshi. Ce fut la mère qui prit la parole en première après avoir à son tour déposer une rose rouge.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.naruto-ultimate-rpg.com/parchemins-de-kiri-f10/parche
Keiku Kenda
Genin de Kiri
Genin de Kiri
Keiku Kenda

Masculin
Nombre de messages : 720
Age : 26
Localisation : KiriGakure No Sato
Nindô : Devenir Sabreur de Kiri ~ Devenir ninja médical ~ Tuer l'assassin de son oncle
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de Personnage
Vitalité:
Un défunt ~ Une journée sombre Left_bar_bleue110/110Un défunt ~ Une journée sombre Empty_bar_bleue  (110/110)
Chakra:
Un défunt ~ Une journée sombre Left_bar_bleue90/90Un défunt ~ Une journée sombre Empty_bar_bleue  (90/90)
Niveau: 3

Un défunt ~ Une journée sombre Empty
MessageSujet: Re: Un défunt ~ Une journée sombre   Un défunt ~ Une journée sombre Icon_minitimeSam 15 Nov 2008 - 11:13

~ Bonjour Tawoshi. C’est moi, Tatsumi, la femme de votre frère. Je sais qu’on ne ce connaît pas très bien et que les seuls moment où on s’est parlé c’était pour nous disputer, je veux que vous sachiez que vous étiez un très grand homme et que même avec les disputes que nous avons eut, je suis heureuse de vous avoir connut et j’espère que vous vous plairez bien avec les anges et notre Seigneur. ~

C’était à présent aux pères de Kenda de parler mais celui-ci ne trouva pas directement les mots à dire. Il n’avait pas vraiment réfléchit au discourt qu’il pourrait dire et ne pensait même pas en dire un mais maintenant qu’il était là, il était bien obligé de faire quelque chose. Il passa sa main dans ses cheveux et commença à son tour à prendre la parole :

* Salut frèro, c’est moi, Fujitsu. Tu sais très bien que je ne suis pas très doué pour les discourt donc je te pris de m’excusez d’avance si ce n’est pas parfais. *

Le père de Kenda allait commencer une nouvelle phrase lorsque le cousin de Kenda tomba sur les genoux par terre et s’écria en regardant le ciel tout en pleurant :

# Tu n’avais pas le droit de nous laisser comme ça. Tu n’es qu’un sal égoïste, je te déteste. #

Tous le monde était comme stupéfait lorsqu’il eut finit de parler. Sa mère le prit dans ses bras et le serra contre elle aussi fort qu’elle le pouvait pour le calmer. Il y eut un silence de quelques secondes avant que Fujitsu ne reprenne.

* Oui donc c’est ton fils qui te dis bonjour héhé. *

Des personnes ricanèrent de ce qu’il venait de dire avant qu’il n’essaye de reprendre une nouvelle fois.

* Enfin bref, tous ça pour te dire que tu vas nous manquer à nous tous. Tu te souviens quand on se battait pour une histoire de filles ? Ha, c’était le bon vieux temps. Après, on a continué notre vie chacun de notre côté avec notre famille et depuis, on n’a pas passé beaucoup de temps ensemble et on a même pas prit la peine de nous parler. J’espère que le paradis est bien, tôt ou tard, je t’y rejoindrais de toute façon, ce n’est qu’une question de temps alors attends-moi bien sagement compris petit frère ? *

Le discourt que venait de porter le père de Kenda pour son frère était très profond aux yeux des amis de Tawoshi. A présent venait enfin le tour de Kenda. Il sentait son cœur battre à tout allure dans sa poitrine. Il n’avait pas préparé de discourt comme son père, sûrement dans les gènes. Ses jambes tremblèrent mais il eut enfin il courage de s’avancer près du cercueil, posa sa main dessus tout en y déposant une rose rouge. Il pleurait encore et avec la rose, quelques larmes se déposèrent aussi faisant encore plus ressortir la couleur du boit. Il regarda la tombe fixement avec un sourire aux lèvres comme s’il voyait son oncle en face de lui. Il eut un moment de silence imperturbable et à vent glacial s’invita à l’enterrement soufflant dans les longs cheveux bruns du Genin. Pas un pli n’était présent sur son kimono pour le respect d’être habillé correctement aux funérailles. Il se redressa de tous son corps qui était plutôt grand et bien développé et commença à parler sans jamais s’arrêta même s’il y aurait eut quelqu’un qui le dérangerait. Son discourt imperturbable était celui-ci :

    Bonjour mon oncle. C’est moi Kenda, enfin mon vrai prénom est Imitsu mais vous savez tout comme moi que je préfère que l’on m’appelle Kenda. J’ai fais la rencontre avec le Mizukage il n’y a pas longtemps et il m’a fait ouvrir les yeux sur la vie de shinobi, comme tu essayais de le faire déjà lorsque j’étais petit et j’ai enfin compris le message que tu essayais de me passer. Comme vous le savez, je suis un ninja de KiriGakure au plus petit grade donc au grade de Genin mais j’évoluerais rapidement dans la hiérarchie et je deviendrais plus fort jour après jour. Je veux toujours devenir un puissant ninja médical et je manie toujours le sabre comme vous le vouliez. J’ai d’ailleurs fait la rencontre avec un sabreur de KiriGakure et je veux aussi devenir un sabreur.


Kenda sortit son sabre de son fourreau qui se trouvait sous son kimono, se mit en genoux entailla son bras pour que son sang coule légèrement en disant ensuite :

    Je vous promets sur ce sabre et sur mon sang que je retrouverais le ninja qui vous a tué et que je le tuerais avec ce même sabre même si je dois mourir pour arriver à faire cela. Enfin je ne suis pas là pour raconter ma vie donc je vais comme tout le monde le fait, vous rendre honneur mais de ma manière c'est-à-dire de faire régner la justice en tuant votre assassin. Passez bon temps là haut dans le ciel.


Kenda partit s’asseoir avec tous les autres personnes se trouvant ici et le prêtre reprit sa place. Il regarda avec un air intrigué Kenda qui ne portait pas son bandeau frontal de KiriGakure avant de reprendre la parole.

« A présent que tous le monde s’est prononcé, je vous propose une minute de silence à la mémoire de Keiku Tawoshi. Une fois cela fait, nous enterrerons le cercueil sauf si vous voulez faire quelque chose avant, prononcez-vous maintenant. »

Il y eut de nouveau un silence et le prêtre reprit.

« Bien, nous allons commencer la minute de silence. »

Pendant une minute, le silence persista et passa très lentement comme si une éternité était en train de se dérouler. Chaque seconde résonnait dans l’esprit du jeune garçon. La minute passée, le prêtre leva les bras et les hommes à ses côtés commencèrent à mettre le cercueil dans le trou de la tombe et pelle par pelle, ils recouvrirent le trou avec de la terre. Cinq minutes se déroulèrent jusqu’à ce qu’il eut finit de remplir le trou. Tout le monde ce levèrent et partirent un peu plus loin. Les amis se présentèrent aux membres de la famille qui venait de perdre un de leur membre et présentèrent toute leur condoléance. Kenda ne pouvait plus supporter cela et partit en direction de la tomba, se mit à genoux une nouvelle fois, croisa ses mains pour faire une prière et chuchota des mots pour que personnes ne l’entende :

    En fait, je me souviens encore du jour où on est allé ce rincer l’œil en allant voir les filles nues dans les bains des filles. C’est l’une des meilleures journées que j’ai passée, que dis-je, c’est ma meilleure journée que j’ai passée avec toi oui. Je t’ai promis et je l’ai dis devant tout le monde que je tuerais ton assassin et je veux que tu saches que c’est vrai. Je n’arrêterais pas de le traquer jusqu’à ce que lui ou moi ne meurt tout en réalisant mes nindôs.


Il se releva et commença à partir des marécages doucement et sans faire de bruits pour ne pas qu’on puisse le voir partir. Il ne pouvait plus rester ici une seconde de plus ou il allait fondre en larme. Il partit en direction de l’Est pour rentrer au village caché de la brume en courant lorsqu’il sortit des marécages et arriva aux portes. Il s’arrêta de courir à la vue des gardes et passa sa main sur sa figure pour retirer les larmes qui coulait encore sur ses joues. Il passa devant eux, toujours en silence et sans les regarder. Il prit ensuite la direction pour rentrer chez lui, n’ayant plus la force de faire quoi que ce soit du reste de sa journée à part boire un bon chocolat chaud sous sa couette.

[HRP: + 5 XP.]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.naruto-ultimate-rpg.com/parchemins-de-kiri-f10/parche
 
Un défunt ~ Une journée sombre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate - RPG :: Kiri Gakure no Sato :: Marais de Mizu no Kuni-
Sauter vers: