Naruto Ultimate - RPG

Le N°1 des forums Rôle Play Naruto francophones ! Version 9.0
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première venue, en cette terre inconnue...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kushiro Kokoro
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1308
Age : 24
Localisation : Kirigakure no Sato.
Nindô : Donner sa vie pour son village et son Mizukage.
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
70/70  (70/70)
Chakra:
50/80  (50/80)
Niveau: 2

MessageSujet: Première venue, en cette terre inconnue...   Mer 12 Nov 2008 - 15:53

Combien de temps avait-il marché pour arriver à l'Estuaire de son village ? Les autorités s'étaient-elles rendues compte de son absence ? Que diraient-ils en apprenant la nouvelle ? Toutes ces questions hantaient l'esprit de Kokoro, qui venait de sortir du bateau qui l'avait ramené sur la côte après avoir essuyé d'horribles tempêtes pendant un long et opressant moment. Mais il était sain et sauf, enfin arrivé sur la terre ferme qui un instant, lui avait manqué. Omnibulé par ses pensées, il perdit le fil de son chemin. A vrai dire, sa route n'était pas très définie. Il irait où il son chemin le mènerait. Dans sa vie, il n'avait jamais quitté le Pays de l'Eau, donc quel que soit l'endroit où il se dirigerait, ce serait une étonnante et agréable découverte. Il avait, par contre, l'impression de ne pas avancer. En effet, le temps qu'il avait passé dans sa barque de fortune lui avait glacé les os, et engourdis tout ses membres jusqu'à littéralement le pétrifier.

Ces derniers jours dans son village fûrent comme les précédent; monotone et sans vie. Monotone dans le sens où ce ciel gris métallique prônait au dessus de la tête des habitant de ce lieu réputé pour être "mystique". C'était du charabia bien sûr. La vie y était ennuyeuse, et à part les quelques désertions de divers Jûnins et de jeunes pouces du village voulant de la puissance, tout restait pathétiquement morbide et ennuyeux. Voilà la raison pour laquelle, en ce jour d'automne, Kokoro quitta son village, à la quête de nouveaux savoirs et de nouvelles cultures. Bien sûr il ne partait que pour quelques jours, car même s'il y restait chez lui à rien faire, son village était le suel lien qui le ramenait à sa famille déchue, et à toute son enfance passée aux côtés de ses deux géniteurs. Bref, quand le Cûnin sortit du bateau qu'il avait emprunté pour parvenir jusqu'ici, notre Protagoniste tendit une liasse de billet au premier marin qu'il vit puis s'en alla, en direction d'un endroit qu'il n'avait même pas encore défini...

Les heures passèrent assez vite à vrai dire. Le jeune homme à la Tignasse brune, qui avait quitté son village d'origine quelques heures plus tôt s'arrêta une bonne heure dans un Pub, histoire de prendre un verre, et d'avaler un morceau avant de reprendre sa route. Il était épuisé de tout le chemin qu'il avait pût parcourir, et maintenant qu'il était assis, il n'avait plus la force de se relever. Prenant son courage à deux mains, il sortit un amas de pièces d'or puis sortit du bâtiment dans lequel il se situait. Avant de repartir, il jeta un coup d'oeil sur la carte du monde, et désigna comme destination Konohagakure no Sato, le village caché de la Feuille. Pourquoi ? Tout simplement car c'était le lieu important le plus proche de l'endroit où il était planté.
    - Salut mec ! Je pourrais entrer dans votre bled ?
    - Pourr... Pourrai-je savoir à qui j'ai à faire ?
    - Hmm... Soryû Kashira, et toi, t'es qui ?
    - Bien, là n'est pas la question. Vous avez l'air plus abruti que dangereux pour le village. Vous pouvez entrer. Bon séjour parmis nous !
Kokoro souffla et passa son chemin. Il venait d'entrer dans le village caché de la Feuille. La sécurité n'était pas très aimable, se disait-il, mais ce n'était pas vraiment ce qui importait. A présent, il allait découvrir de toutes nouvelles choses, et sa vie à Kirigakure no Sato, elle était mise entres parenthèses pendant quelques jours... A vrai dire, le Chûnin avait retiré son bandeau en prévision de son entrée au sein du village et avait menti sur son nom pour ne pas laisser de trace de son passage, car sinon, cela irait mal pour lui.

+5 XP


Dernière édition par Kushiro Kokoro le Jeu 13 Nov 2008 - 21:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combatir Préséa
Heikiyami
Heikiyami
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 28
Localisation : Ca te dérange là où je suis ? è.é
Nindô : Aider Hokage-sama et le protêger.../ Rester inconnue aux autres...
Date d'inscription : 21/09/2008

Feuille de Personnage
Vitalité:
100/100  (100/100)
Chakra:
100/100  (100/100)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Première venue, en cette terre inconnue...   Mer 12 Nov 2008 - 18:32

Pendant une belle journée d'automne, alors que les feuilles virevoletaient autour des habitants enjoués par cette saison. Une délicieuse odeur de végétaux se dégageait à travers tout le village. J'étais dehors par ce temps pour savoir les nouveautés du village même si je ne voulais pas me tapper une mission de n'importe quel rang. Je pensais me balader nonchalement autour du village en quete de nouvelles personnes inconnues à mon répertoire. Mais seulement les villageois m'apparaissaient. Apparement, un ninja inconnu et débile était entré dans Konoha. Mais qui est-ce? D'où vient-il? Quand est-il arrivé et surtout, que fait-il ici? Hmm; mystère... Pourtant, cette idée ne me ressemblais pas... Je n'allais pas laisser cet inconnu entrer tranquillement dans le village sans savoir qui il est. Je n'étais pas Heikiyami pour rien! Je partis donc pour voir qui cet homme était-il. Nyozéka me regarda d'un air bizarre. Je la regarda à mon tour pour savoir ce qu'elle voulait et elle cria pensivement dans ma cervelle...

    *Hé! Tu veux aller où comme ça? Ce gars est certes bizarre mais tu dois pas forcément le poursuivre partout! Tu ne sais rien de lui!!
    -Raison de plus Nyo', je dois assumer mon rôle en tant que ninja de ce village! Et s'il était ennemi? Tu n'en sais rien! Tu crois que je vais le laisser faire ce que bon lui semble dans notre beau village sans m'interposer? Tu rêves!*


Je commençais à courir, laissant l'opinion de Nyozéka derrière moi pour savoir qui il était. Quand j'arriva devant les remparts, il était là, inconnu et me faisait face. Il était assez bizarre. Il avait une tête d'imbécile plutôt qu'autre chose. Je ne fis pas profit de cette apparence car comme on dit, "les apprences sont trompeuses". Donc je le regardais longuement avant de prendre la parole.

    "Hé toi! L'inconnu! Déclines ton identité avant de te faire attaquer par une horde de ninja venant de ce beau village. Mais si tu n'en fais qu'a ta tête d'imbécile, vas-y mais ne te plainds pas de repartir d'ici avec des coups au derrière."


Je resta face à la foule juste devant son regard drole. Nyozéka laissa un léger rire échapper de sa bouche. Elle trippota rapidement son capteur avant de me donner des infos sur lui.

    *Il n'est apparement pas d'ici, c'est la seule chose que mon capteur m'indique...*


Je ne répondis pas aux pensées de Nyozéka et regarda noirement le jeune homme qui me faisait face...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naruto-ultimate-rpg.com/parchemins-de-konoha-f6/parch
Kushiro Kokoro
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1308
Age : 24
Localisation : Kirigakure no Sato.
Nindô : Donner sa vie pour son village et son Mizukage.
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
70/70  (70/70)
Chakra:
50/80  (50/80)
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Première venue, en cette terre inconnue...   Jeu 13 Nov 2008 - 22:17

    - Je t'ai causé toi ? Je ne m'en souviens pas, donc, écartes-toi de mon chemin.
C'était quoi son problème à elle ? Sous ses grands airs de "sainte ni touche" se cachait une héroïne sois disante prête à tout pour son village bien aimé. A vrai dire, je trouvais ça pathétique. Elle voulait ramener sa bande de potes pour me poutrer, cela revenait donc à dire qu'elle même avait peur de m'affronter ? Pourtant ce n'était pas mon physique de gringalet qui devait l'impressionner. Cela devait dire qu'elle était sûrement trop faible pour se mesurer à moi, voilà la seule explication. Je soufflais, et regardant autour de moi les personnes qui s'étaient concentré d'un air décontenancé, je soufflais, puis je tournais le dos à la femme qui m'avait accosté quelques instants auparavant, en la dévisageant le plus possible afin de la rabaisser un maximum. Je n'en avais strictement rien à faire d'elle, ça c'était indéniable, et quand elle me rattrappa pour me barrer une seconde fois la route. A ce moment là, elle m'avait vraiment mise en colère, et je pense que ça devait se voir sur mon visage.

Je la regardait d'un air noirâtre qui avait pour but de lui prouver qu'elle m'avait énervé. Et puis maintenant qu'elle avait ameuté tout le village autour de nous deux, j'allais devoir trouver un plan pour me barrer vite fait bien fait des Remparts parce que si jamais je me faisais attrapper par les Gardes, Mizukage-sama me passerait un de ces savon... J'en avais déjà mal d'avance ! Je regardais une nouvelle fois autour de moi. Malgré l'expression menacante de mon visage, j'étouffais au milieu de ce amas de personnes inconnues pour moi. Ma respiration sh'âletait, mon genoux au niveau de l'articulation commençait à crépiter. D'impatience ou de peur ? Je n'en savais trop rien, mais je devais trover quelques chose pour éviter les affaires, car dans le cas contraire, je serai fichu. Néanmoins, je possédait un avantage; j'avais enlevé mon bandeau frontal, que j'avais laissé dans mon paquetage que j'avais soigneusement mis à l'abris de tout regard, au cas où s'il y avait une embrouille. Et j'avais bien fait !

Je sentais que j'allais devoir m'écraser, ou bien trouver une manière de manipuler cette jolie fille aux cheveux roses, mais qui semblait, ma foie, bien naïve. Et j'allais jouer sur ça. J'attendais quelques instants, le temps de reprendre mes esprit et de me calmer, puis aussi pour attendre une nouvelle réplique de la Shinobi du village caché de la Feuille, comme l'indiquait si bien son bandeau frontal. Et ce fût chose faite.
    - Où vas-tu ?
    - A ce que je sache, cela te ne regardes pas, donc dégages s'il te plaît. J'ai autre chose à faire. Et si tu veux mon nom, je vais le répéter une seconde fois; Soryû Kashira, et je ne suis aucnement un Shinobi ennemi, juste un homme qui vient chercher de l'inspiration pour un de ses romans. Et si cela t'intéresse, je viens de Yuki no Kuni. C'est bon ou tu vas me casser les pieds encore longtemps ? Moi qui me faisais une joie de venir ici pour voir ce si beau paysage qu'est celui de votre contrée, votre hospitalité à toi et à ton peuple ne me plaît guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combatir Préséa
Heikiyami
Heikiyami
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 28
Localisation : Ca te dérange là où je suis ? è.é
Nindô : Aider Hokage-sama et le protêger.../ Rester inconnue aux autres...
Date d'inscription : 21/09/2008

Feuille de Personnage
Vitalité:
100/100  (100/100)
Chakra:
100/100  (100/100)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Première venue, en cette terre inconnue...   Ven 14 Nov 2008 - 19:46

    -Je t'ai causé toi ? Je ne m'en souviens pas, donc, écartes-toi de mon chemin.


De telles paroles n'allaient sûrement pas être pardonnées même pour Préséa qui habituellement, restait la petite fille calme qui se marquait facilemet sur son visage frèle et pale. Quelque chose titillaient la lapine qui accompagnait la Kunoichi. Le jeune homme soi-disant de Yuki no Kuni avait l'air plutôt prétentieux voire autre chose; mais il restait malgrès tout quelqu'un qui jouait beaucoup trop sur le foutage de gueule, ce qui ne serait rien d'autre qu'une grave erreur. Croyait-il que la jeune Heikiyami jouait avec ses paroles? Oh non, grave bêtise. Ce qui dérangeait le plus Préséa n'était pas les paroles de l'écrivain mais plus encore, son arrongance malgrès le fait qu'il était encerclé par tout le village. Plusieurs villageois croyaient à son histoire à dormir debout. La Kunoïchi du village de la feuille restait sans émotion mais larguait une envie de tapper sur l'homme qui lui faisait face.

Une petite demi-heure passa et le soleil semblait haut dans le ciel dégagé. Toute une ronde était visible à Konoha, au centre de celle-ci, deux personnes, d'un côté, Préséa Combatir, Heikiyami de ce village; de l'autre, un mystérieux inconnu qui se faisait appeller "Soryû Kashira" et qui passait son temps à faire des romans du côté de Yuki no Kuni. Préséa avait l'air gênée par la présence de cet homme. Elle n'attendit pas une seconde de plus pour répliquer...

    "Où vas-tu?"


Après avoir dit cette courte phrase, elle se mit en position, prête à entendre les paroles du jeune soi-disant écrivain qui restait devant elle. Il se trouve que celui-ci fit encore plus preuve d'arrogance en répondant.

    "A ce que je sache, cela te ne regardes pas, donc dégages s'il te plaît. J'ai autre chose à faire. Et si tu veux mon nom, je vais le répéter une seconde fois; Soryû Kashira, et je ne suis aucnement un Shinobi ennemi, juste un homme qui vient chercher de l'inspiration pour un de ses romans. Et si cela t'intéresse, je viens de Yuki no Kuni. C'est bon ou tu vas me casser les pieds encore longtemps ? Moi qui me faisais une joie de venir ici pour voir ce si beau paysage qu'est celui de votre contrée, votre hospitalité à toi et à ton peuple ne me plaît guère. répondit-il sur un ton assez calme"


Nyozéka*, prête à tout pour éviter la violence, s'interposa entre les deux personnes qui se faisaient la guerre par leurs mots et dit alors...

    "Arrêtez vous deux!! Vous savez qu'il y a des villageois autour de nous trois?! J'en ai pas la nette impression. Quand à toi, jeune "Kashira", tu crois que tu peux te payer ma tête en racontant que tu es un écrivain?! Moi, je le dis clairement, je ne te crois pas, bien que mon visage à l'air du visage de celle qui gobe tout en se taisant. Eh bien non, je suis très intelligente malgrès ma bêtise qui arrive de temps à autre. Crois-tu qu'un écrivain se ramenerait à Konoha et serait aussi arrogant que toi avec mon acolyte? Eh non, faute grave, un écrivain réagirait gentiment, gracieusement et poliment. De plus, regardes-toi, tu as l'air d'un autre type de jeune homme, style Shinobi, tes vêtements en sont la preuve. Ah, et j'oubliais, arrête de te payer ma tête, surtout quand tu ne sais pas ce qui se cache derrière l'habit, cela pourrait-être... Une grave erreur, d'autant plus que tu t'adresses à une personne plus habile que toi. Bref, tu ne dis plus jamais dégage à mon acolyte, compris?! Sinon, c'est moi qui te virerais... Et méchamment en plus!"


[HRP:*=Nyozéka est mon PNJ partenaire, elle parle aux autres et me projète des pensées que je lui renvoie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naruto-ultimate-rpg.com/parchemins-de-konoha-f6/parch
Kushiro Kokoro
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1308
Age : 24
Localisation : Kirigakure no Sato.
Nindô : Donner sa vie pour son village et son Mizukage.
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
70/70  (70/70)
Chakra:
50/80  (50/80)
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Première venue, en cette terre inconnue...   Sam 15 Nov 2008 - 23:48

    - Arrêtez vous deux !! Vous savez qu'il y a des villageois autour de nous trois ?! J'en ai pas la nette impression. Quand à toi, jeune "Kashira", tu crois que tu peux te payer ma tête en racontant que tu es un écrivain?! Moi, je le dis clairement, je ne te crois pas, bien que mon visage à l'air du visage de celle qui gobe tout en se taisant. Eh bien non, je suis très intelligente malgrès ma bêtise qui arrive de temps à autre. Crois-tu qu'un écrivain se ramenerait à Konoha et serait aussi arrogant que toi avec mon acolyte ? Eh non, faute grave, un écrivain réagirait gentiment, gracieusement et poliment. De plus, regardes-toi, tu as l'air d'un autre type de jeune homme, style Shinobi, tes vêtements en sont la preuve. Ah, et j'oubliais, arrête de te payer ma tête, surtout quand tu ne sais pas ce qui se cache derrière l'habit, cela pourrait-être... Une grave erreur, d'autant plus que tu t'adresses à une personne plus habile que toi. Bref, tu ne dis plus jamais dégage à mon acolyte, compris ?! Sinon, c'est moi qui te virerais... Et méchamment en plus !
Et ça y était, quelqu'un remettait de l'huile sur le feu ! Tout cela commencait vraiment à me saouler. De plus, la personne, si on peut l'appeller comme ça, était un animal, un lapin. Femelle ou pas, à vrai dire, j'en avais rien à foutre, tout ce que je voulais, c'est qu'elle et sa maîtresse arrêtent de me coller aux basques afin que je puisse arriver à voir à quoi ressemblait le si réputé village caché de la Feuille; Konohagakure no Sato. Je jettais à nouveau un regard noir aux compères, avant de me retourner. Plus le temps avançait, plus le monde s'amassait autour de nous pour voir ce qui se passait. Et puis de quoi se mèle l'animal ? Quelqu'un de son espèce devrait rester à sa place, car en parlant de la sorte, elle pourrait le regretter. Elle parlait sans savoir. Mes vêtements n'avaient en rien l'apparence d'habits de Shinobis : Une chemise noire et blanche, avec par endroit des idéogrammes à plusieures significations, un pantalon sombre, et des getas, je ne voyais en rien ma ressemblance avec un Ninja. Cpendant quelques choses me turlupinait. Mon Chakra. Je n'avais pas pensé à le masquer. Me remémorant les paroles de mon Senseï, je me concentrais quelques secondes, histoires de canaliser mon énergie, afin de passer pour quelqu'un d'anodin, un simple écrivain avais dis-je. Reserrant ma toge que j'avais enlevé suite à mon arrivée sur la terre ferme par l'intermédiaire d'un bâteau, je tournais mon regard avant de le poser sur les deux individus qui avaient gâchées mon arrivée en ce lieu soit disant "mythique" de l'histoire du monde des Ninjas. Laissez-moi rire !

L'envie de leur donner une bonne leçon trônait en moi depuis un certain temps, certe, mais je n'avais pas le droit à l'erreur, car je finirai ma vie à laver les chiottes du palais de Mizukage-sama si j'en venais à être chopé ici. Rien qu'à la pensée de ce qui pourrait m'arriver, j'avalais un coup ma salive et frissonais. Je devais maintenant trouver un moyen de m'échapper habilement de cette situation pour le moins périlleuse. Deux solution s'offraient à moi; m'écraser, ou continuer à garder cette attitude, celle que je gardais depuis le début de cette entrevue. J'optais pour la seconde, la plus provocante, celle qui collait le plus à mon personnage. J'esquissais un mince sourire narquois avant de lever mon regard aussi incrédule et méprisant que jamais. Un rire sourd émana de mon gosier pendant quelques instants, puis passant ma main dans mes cheveux, je prononçals les paroles suivantes :
    - Est-ce que les lapins parlent ? Laisse cette histoire entre les grandes personnes s'il te plaît, je n'aime pas la maltraitance envers les animaux, alors restes à ta place. Pour ce qui est de toi, jeune femme, saches que ton comportement m'indiffère. Croyez-moi ou pas sur mon statut, je n'en ai rien à faire, mais si toi, jeune Shinobi, tu vois en moi une once de Chakra, c'est alors que tes sens ne sont pas aussi bon qu'ôse prétendre ton animal. Cela dit, laissez-moi passer s'il vous plaît, les disputes de gamins ne sont pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Combatir Préséa
Heikiyami
Heikiyami
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 28
Localisation : Ca te dérange là où je suis ? è.é
Nindô : Aider Hokage-sama et le protêger.../ Rester inconnue aux autres...
Date d'inscription : 21/09/2008

Feuille de Personnage
Vitalité:
100/100  (100/100)
Chakra:
100/100  (100/100)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Première venue, en cette terre inconnue...   Mar 18 Nov 2008 - 21:54

Ce fameux "écrivain" n'en faisait apparement qu'à sa tête. Poursuivre ses provocations? N'avait-il pas peur ni honte de s'attaquer ainsi à une femme qui restait face à son village? Apparement, les mises en garde de Nyozéka n'avait rien changé, au contraire, il répliqua plus froidement et méchament... Cette façon de parler ne faisait qu'aggraver son cas. Donner l'assaut? Jamais Préséa ne serait idiote à ce point! S'attaquer à un inconnu? Jamais, elle n'avait aucune information, cet homme était au plus haut point mystérieux. Il parlait bizarrement... Presque avec un rire sourd qui s'échappait de son gosier, il répliqua...

    - Est-ce que les lapins parlent ? Laisse cette histoire entre les grandes personnes s'il te plaît, je n'aime pas la maltraitance envers les animaux, alors restes à ta place. Pour ce qui est de toi, jeune femme, saches que ton comportement m'indiffère. Croyez-moi ou pas sur mon statut, je n'en ai rien à faire, mais si toi, jeune Shinobi, tu vois en moi une once de Chakra, c'est alors que tes sens ne sont pas aussi bon qu'ôse prétendre ton animal. Cela dit, laissez-moi passer s'il vous plaît, les disputes de gamins ne sont pas pour moi.


De telles paroles, pardonnées? Non, jamais! Pourquoi avouer que Préséa se laisserait faire? D'abord, elle n'avouerait jamais rien parce qu'elle était neutre et sans émotion. Le jeune homme prétentieux passait ses mains dans ses cheveux avant de lancer un regard noir à la jeune Kunoïchi. Le corps de la jeune femme s'emplit de haine et elle repliqua avant de laisser le jeune homme passer afin qu'il rejoigne les remparts principaux pour enfin quitter Konoha...

    -Alors ainsi tu oses manquer de respect à un animal d'après toi normal... Eh nan, elle n'est pas "normale" comme tu dis. Cette lapine est une lapine ninja protêgeant une personne. C'est ma Senpaï autrement dit. Maintenant, au lieu de me casser les pieds à te garder dans ce village. Dorénavant, quand tu passeras les Remparts de ce village, fais-toi tout petit, au risque de te faire attaquer par les ninjas de ce lieu. Maintenant, pars... N'est-ce pas les gars, vous aussi vous voulez qu'il parte, je me trompe?
    Tous les shinobis qui entouraient les deux personnes se mirent à parler en huant le fameux écrivain...

    (Tous): Ouais!!! Pars d'ici! Ne reviens jamais dans ce village sinon, nous t'attaquerons sans aucune pitiée pour te faire comprendre que tu ne dois aucunement manquer de respect à une femme de ce village, encore moins à une Heikiyami!-Moi aussi je peux répliquer! Depuis quand un être humain faible et prétentieux ose me parler ainsi? Je suis peut-être une lapine mais j'ai des apparences humaines! Pour qui me prends tu, sais tu que tu t'adresses à une personne de Konoha, que cette personne est plus forte que toi et que surtout, cette personne peut tout faire ici bas? Hé bien moi, j'en ai pas l'impréssion... Maintenant, si tu veux pas de problème, vas-t-en!


Tous les Konohatiens firent une ronde assez ouverte afin de le faire partir de leur village...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naruto-ultimate-rpg.com/parchemins-de-konoha-f6/parch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première venue, en cette terre inconnue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première venue, en cette terre inconnue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ? PRIVATE ~ LILIETH"
» Sur cette terre, comme l'ombre nous passons. Sortis de la poussière, nous y retournerons. PV Louvly
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» tremblement de terre haiti
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate - RPG :: Konoha Gakure no Sato :: Remparts de Konoha-
Sauter vers: