Naruto Ultimate - RPG

Le N°1 des forums Rôle Play Naruto francophones ! Version 9.0
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hakkyou Tokiya
Sabreur de Kiri
Sabreur de Kiri
Hakkyou Tokiya

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 31
Localisation : Là ou frappe la mort le plus souvent.
Nindô : Réaliser ma passion est mon ultime but, quoi qu'il en coûte à mes semblables.
Date d'inscription : 21/09/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue155/155Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (155/155)
Chakra:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue95/95Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (95/95)
Niveau: 4

Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty
MessageSujet: Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.   Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Icon_minitimeMer 29 Oct 2008 - 6:27

Comme les feuilles qui une à une s’envolent au vent, les pensées du ninja n’était pas fixe du tout. Un rêve ou un cauchemar, cela ne dépendait que du point de vu. Depuis un moment déjà il n’avait rien fait de bien excitant, le sentiment d’être une arme que l’on aurait poli tout une vie pour ne point être utiliser autrement que comme ornement. Voilà le rêve atroce dans le quel il était plongé, mais aussi sa pensée actuel. Tout du moins, malgré son manque d’entrain, il prit quand même l’initiative d’aller à l’académie. Lieu ou il pourrait espérer, se voir confier une mission, qu’importait que cette dernière soit d’envergure ou non.

-Nous avons quelques missions qui requièrent l’attention de shinobis de haut rang, mais rien qui ne demanderait vraiment qu’un sabreur ne s’en occupe maître Hakkyou. Nous pouvons évidement vous trouver quelque chose ou vous proposer quelque…

-Cesser de me dire que toutes les missions que vous avez sont nullissimes. À croire que Kiri lui-même n’est qu’un sombre village sans véritable ambition autre que sa perdition. Vous et moi savons qu’il n’en est rien, alors qu’importe donnez moi une mission et je l’accomplirais.

Comment dire, cela semblait plutôt surprenant du ninja. Lui qui n’avait réellement jamais fait preuve d’une mentalité aussi flexible, mais en vérité c’était plutôt le contraire. Car ainsi, il mettait en valeur le fait qu’il n’avait pas besoin de se faire valoir, au contraire de certains, durant une mission pour la remplir.

-Hum, nous avons eu très peu de demande aujourd’hui, mais il ya trois jours un… …un groupe de trois chunins sont parti pour éliminer un de nos déserteur qui avait été repairé non loin. Il est survenu une chose assez inconcevable, car nous ne les avons pas revus depuis. Nos suppositions sont, qu’au moins une shinobi d’un niveau supérieur a interféré durant la mission les éliminant. Évidement la mission reviendrait à l’élimination de la cible, mais aussi à la découverte de qui se cache derrière la mort de nos hommes.

La mission en elle-même plaisait particulièrement, enfin, le mot élimination sonnait toujours comme une jolie mélodie à son oreille. Quelques informations supplémentaires plus tard, il partait pour accomplir le destin de sa cible. On pourrait croire que tout cela allait sûrement finir en une bagarre sanglante, au vu du faite que le shinobi de Kiri n’avait pas la moindre once d’envie de ne pas faire couler de sang, à la différence de tout les faible qui pouvait appartenir au village cacher de la brume. Après tout pourquoi se priver d’une pluie de sang, c’était toujours une chose si magnifique.

-Bonne soirée Kiri.

Pourquoi parler ainsi au village lui-même? Vraiment le Hakkyou n’était pas des personnes les plus communes. Je me fiche éperdument de savoir ce que vous en penser, mais je ne vais certainement pas vous dire qu’il marcha pendant des heures sous un soleil radieux. Et non Kiri et entouré d’un marais d’où des odeurs malsaines se dégagent continuellement, de plus le ciel qui au matin était déjà inondé de nuage avait vu sa voûte percer par la pluie. C’était donc un temps à ne pas foutre son chien dehors, comme on le dit si bien. Pour Tokiya qui avait connu les rigueurs des journées pluvieuses, ou il devait quand même se rendre dans les champs, cela n’était pas vraiment dérangeant.

Des bruits de pas dans son dos l’alertèrent de la venue de ce qui allait, soi se révéler un compagnon de route, ou bien alors être sa première victime de la journée. Le hasard voulu malheureusement que ce soit le premier point qui se révélait être juste. Le sabreur n’en fit quand même pas de cas particulier. Le kirien ne s’en prit qu’à lui-même quelques dizaines de minutes plus tard d’avoir une kunoichi aussi bavarde pour faire la route n’ayant que ce seul chemin, tout du moins était-il le plus rapide, pour se rendre là ou l’on avait aperçu pour la dernière fois sa proie. Comment expliquer, cette femme avait une joie de vivre qui semblait évidente ce qui n’était pas exactement le cas du shinobi, ou plutôt même si cela c’était avérer le cas, il ne l’aurait sûrement pas montré aussi publiquement.

-Vous êtes bien sombre l’ami, vous savez dans la vie il faut savoir s’amuser!!

Un sourire pratiquement hystérique s’affichait sur le visage de la femme dont le nom était encore inconnu pour Tokiya. En vérité peu lui importait ce dernier. Qu’aurait-il eu de bien à retenir le nom de quelqu’un qu’il ne reverrait probablement pas? Il répondit quand même à la jeune femme sur un ton neutre qui lui était habituel.

-Nous avons sûrement tout deux des passe-temps que nous trouvons fortement amusant chacun de notre coté, par contre je doute fortement que nous puissions avoir un quelconque lien sur cela.

La froideur final qu’il avait prit, ne semblait pas avoir atteint la bonne humeur de la jeune femme, dont les attraits physiques auraient pu lui valoir les admirations de bien des hommes. Pourtant, elle ne devait pas être stupide au point de ne pas l’avoir remarqué ou peut-être que oui. Comment le savoir? Le soleil se couchait derrière les nuages en cette merveilleuse journée d’orage, les deux ninjas firent leur campement partageant leurs vivres. Selon toute vraisemblance, la kunoichi se dirigeait vers la limite entre le pays de l’eau et celui du feu, on avait eu vent d’une attaque dirigée contre les caravanes de marchands venu des nobles terres de l’eau. Pour autant que la mission était de haut rang cela ne voulais pas dire que le sabreur y portait un réel intérêt lui-même avait quand même eu la politesse de lui avouer son objectif de mission. Non sans avoir préalablement regardé sa compagne de route dans les yeux pour être sur de la véracité de ses dires.

Les flammes qui réchauffaient la nuit maintenant glacial dans ces contrées inhospitalières, permirent aux deux jeunes gens de manger chaud, ce qui n’était pas un luxe en soi surtout par une nuit aussi froide. Quelques échanges de paroles supplémentaires se firent, mais rien de bien concrète de la par du haut gradé du village de la brume. Comment dire, son attitude solitaire n’était pas sans rendre lui donner un certain attrait, car on en devenait rapidement curieux. Les rares personnes qui étaient au courant du fait qu’il n’avait à son actif que trois années de service comme shinobi ne couraient pas les rues pour le dire sur tous les toits. De toute façon qu’importait le fait d’être un ancien fermier? Ce qui comptait ne pouvait être que, qui il était à présent et rien de plus. La nuit ne se passa pas sans trouble une attaque de loups sauvages ne réveilla Tokiya que le temps qu’ils mirent à les éliminer tous, prenant deux heures plus tard son tour de garde.

Le lendemain au matin, le chemin arrivait à une fourche, désormais les deux âmes se séparaient et c’était pour le mieux, car le Hakkyou n’aurait sûrement pas supporté une journée complète, à entendre les jérémiades de la mégère qui lui avait servie de compagne de voyage. Évidement, vous vous douterez que les femmes, il s’en fichait pas mal. Quand on devenait ninja, qu’importait le sexe, la race, ou toute autre différence. Quoi qu’il répugnait légèrement à combattre des shinobis aux pouvoirs héréditaires, même s’il ne rechignait quand même pas en combat contre ses derniers. Un peu plus loin, sa route se terminait enfin sur le village ou l’on avait aperçu l’unité envoyé précédemment. D’apparence plutôt austère et calme la bourgade avait un certain charme, le genre d’endroit ou l’on pouvait facilement trouver dix nunkenins planqué dans une cave à vin.



[+5exp]


Dernière édition par Hakkyou Tokiya le Jeu 30 Oct 2008 - 2:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-chunin.jeun.fr/parchemins-de-kiri-f10/parchemin-de
Hakkyou Tokiya
Sabreur de Kiri
Sabreur de Kiri
Hakkyou Tokiya

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 31
Localisation : Là ou frappe la mort le plus souvent.
Nindô : Réaliser ma passion est mon ultime but, quoi qu'il en coûte à mes semblables.
Date d'inscription : 21/09/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue155/155Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (155/155)
Chakra:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue95/95Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (95/95)
Niveau: 4

Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty
MessageSujet: Re: Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.   Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Icon_minitimeMer 29 Oct 2008 - 6:34

En aurait-il eu la volonté, que celui qui ne se battait pratiquement qu’exclusivement au sabre aurait pu fouiller chaque centimètre carré de ce véritable trou à rat, le charme annoncé un peu plus tôt, n’étant que de la pure ironie. Alors pourquoi ne pas le faire? Évidement, car il y avait toujours moyen d’obtenir des réponses plus facilement. Marchant jusqu’à trouver l’endroit de prédilection de ce taudis misérable, le sabreur pu enfin savourer son dû. Le sang aurait tôt fait de monter à la tête de bien des idiots dans ce bar et c’était exactement ce qu’il prévoyait. Un échauffement en perspective en prévision du combat qu’il aurait à mener, ou pas selon les diverses cas de figure qu’il s’imaginait déjà.

La porte était ouverte, mais un homme d’une carrure impressionnante y montait la garde sûrement l’un des minable aux ordres du caïd du coin. Pour ne pas en ajouter ce dernier semblait ne pas être commode et lançait pratiquement à tout va tout individu qu’il trouvait louche. Manque de bol pour le kirien, car a proprement dit, il ne passait que rarement inaperçu. Surtout pas avec le sabre qu’il trimbalait toujours avec lui, de plus son bandeau frontal était bien visible. L’ingénieux haut gradé avait pourtant un plant fort simple pour se débarrasser du molosse. Se déplaçant invisible dans toute la foule d’individu tous aussi peu scrupuleux les uns que les autres, Tokiya pu mettre son plan a exécution. Quand il se retrouva deuxième de la file, se servant habilement d’une aiguille. Il la planta entre deux cotes du gardien, passant sous le bras tendu de celui qui le devançait dans la file. Évidement personne n’avait remarqué le geste mais le résulta était là et le grand gaillard n’était pas des plus content. La douleur était sûrement atroce, pour bien comprendre a quel point cela devait être douloureux. Il aurait fallu connaître l’endroit exacte ou le shinobi avait planté le senbon, et aussi connaître la substance aux propriétés spécial dans le quel il avait été imbibé.

Conscient que la drogue n’altérerait le jugement du portier que quelques minutes le ninja de l’eau poussa le premier de file du coté droit le vigile se tourna directement en cette direction. Tellement absorber par le fait de mettre son poing sur la gueule du crétin qui lui avait fait si mal, qu’il n’en remarqua pas l’ombre qui portait l’emblème des vague du le front. L’intérieur était plus spacieux que ce que le shinobi pensait, mais beaucoup moins de gens qu’il ne l’avait imaginé. Voilà qui était fortement intéressant dans le cas d’une confrontation directe, ou indirecte.

Maintenant ce n’était plus que trouver celui qui semblait être au centre de toute les attention et après ce serait un jeu d’enfant, un jeu sanglant et sadique mais celui que le ninja préférait. Par ailleurs, les interrogatoires étaient l’une de ses petites passions, n’ayant jamais échoué à faire parler les plus redoutables. Sa réputation pour cela n’était pas forcément la plus grande, bien d’autres que lui étaient en tout point meilleur et possédaient des atouts plus variés. Pour autant cela ne faisait pas de lui un moindre élément ses capacité à faire subir des douleurs affreuses à ses victimes, sans pour autant les tuer et cela sans même l’utilisation d’un quelconque genjutsu, ce qui rendait évidement les interrogatoires très souvent mortels.


-Tu as entendu ça, parait qu’on a retrouvé une équipe de ninja mort pas loin. C’est encore, tu sais qui, qui a du faire le coup.

-Bah, depuis un certain temps il semble se marrer et le chef le laisse faire, à croire que de l’avoir avec nous lui convient. La vérité c’est qu’il doit ne pas avoir prévu qu’il serait si fort maintenant il a besoin de quelqu’un pour l’éliminer.

-Pour éliminer qui?

La voix du sabreur avait sonné clairement, son bandeau cette fois retiré, il pouvait aisément se mêler au duo qui semblait parler d’une chose bien intéressante à ses yeux. Évidement il restait un pur inconnu pour toute personne en ce lieu c’était à la fois un avantage et un désavantage, tout mensonge pouvait être dit, mais aussi rapidement dévoilé. Pour le moment il avait une idée précise de qui était l’instigateur du meurtre de l’équipe ninja. Le shinobi de rang supérieur sûrement un jounin d’un village caché, à moins que ce ne soit un déserteur de son propre village en ce cas il se ferait un plaisir de le tuer. Évidement, un éventail immense de possibilités s’ouvrait devant lui.

-Je t’ai jamais vu par ici toi t’es qui?

-Mon nom ne vous dirait rien. Je suis en ce lieu, sans aucun doute pour servir la cause de votre chef, il s’agit de trouver le moyen d’éliminer notre ami. En savez-vous plus sur lui ou est-il en ce moment? J’ai été invité à faire couler son sang, mais on ne m’a pratiquement rien dit sur lui. Évidement, je ne suis pas un ninja qui travail pour un village mon but n’est que de remplir mon contrat envers votre chef, après je partirais volontiers de son territoire.

L’idée de se dire déserteur n’était pas plaisante, mais c’était mieux que de devoir ce farcir une bande d’idiot qui ne lui auraient même pas suffit d’échauffement. Les yeux des deux hommes se détendirent un peu. Le relâchement était un reflex normal quand on apprenait une bonne nouvelle et il su qu’il avait toucher la fibre important pour faire parler ces interlocuteur sans pour autant les amener dans un coins pour faire… …enfin de tout manière cela n’arriverait pas et donc n’avait qu’un intérêt limiter.

-Hé bien, on peut bien te révéler quelques trucs dans ce cas.

Intérieurement le ninja souriait sadiquement, c’était si facile de trouver le mode de pensée d’un humain et de par ce fait, de le manipuler comme on le voulait. Passons la conversation qui pour vous n’a forcément aucun intérêt chère lecteur et venons en à ce qui en résultait. Désormais le ninja de la brume savait que son adversaire n’était pas un déserteur, mais un ninja de Kiri qui était encore en poste dans ce dernier. De plus il semblait avoir recruté un chunin qui avait été éblouit par sa force.

Pour dire à quel point le Hakkyou trouvait se comportement franchement stupide, il aurait fallu au moins avoir le courage d’entendre chacune de ses pensée, ce qui en ce moment devenait pratiquement inconcevable. La raison était simple dans le village tous savait que les plus fort était bien le mizukage et les sabreurs, ce n’était pas comme dans d’autre village ou simplement certain critères stupides, comme la naissance ou les préférences pouvaient vous donner un titre haut placer. Comme la monarchie, qui soi dit en passant avait un système grossier et franchement ridicule. Encore se cette ignoble humanisme qui donnait au plus faible et au plus idiot quelque chose qu’il ne méritait pas de par leur lignade. Tout comme les clans qui entretenaient stupidement leur principe de vie pour acquérir une force que certain d’entre eux auraient eu mieux fait de ne jamais maîtriser et ce afin de devenir encore plus puissant. Mais, quand on avait une force de naissance, évidement on ne pouvait comprendre réellement ce que les autres pouvaient endurer pour devenir vraiment fort.

Ne perdons pas notre temps à parler de tout ceci. La route vers le refuge de cette simili copie de shinobi, n’était pas des plus courtes. Pour ajouter à tout cela, le noble sabreur qu’était Tokiya avait consentit à prendre un verre avec « ses nouveaux amis ». L’obscurité voilait doucement le village et ses alentours, quelque chose disais à l’ex-fermier qu’une démonstration de ce qui arrivait à ceux qui s’opposaient à Kiri ne serait pas un acte répréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-chunin.jeun.fr/parchemins-de-kiri-f10/parchemin-de
Hakkyou Tokiya
Sabreur de Kiri
Sabreur de Kiri
Hakkyou Tokiya

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 31
Localisation : Là ou frappe la mort le plus souvent.
Nindô : Réaliser ma passion est mon ultime but, quoi qu'il en coûte à mes semblables.
Date d'inscription : 21/09/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue155/155Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (155/155)
Chakra:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue95/95Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (95/95)
Niveau: 4

Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty
MessageSujet: Re: Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.   Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Icon_minitimeMer 29 Oct 2008 - 6:42

Quelques minutes après avoir quitté le bar, non sans avoir drogué les deux gus qui lui avaient tout dit, avec une substance spéciale qui rendait partiellement amnésique... …en tout cas, elle permettrait de faire oublier les quelques minutes qu’ils avaient passé ensemble, il arrivait au repaire du criminel. La fameuse drogue aurait effet au moins le temps qu’il revient dans le but d’éliminer peut-être quelques opposants au régime politique actuel, qui même s’il ne dérangeait absolument pas le sabreur, était bel et bien dictatorial. Le cadre d’une telle mission aurait pu faire changer d’avis un jeune homme naïf emplit de convictions erroné, tel un simple genin, mais à son rang, des idéalistes, il en avait connu pas mal et jusqu’à présent aucun ne lui avait survécu. C’était donc qu’il avait fait le bon choix.

-Imbécile, tu ne comprends donc pas? Ils vont sûrement envoyer un jônin cette fois et quand je l’aurais vaincu, nous pourrons espérer que l’idiot qui dirige notre village vient en personne.

-Maître, vous semblez oublier que notre kage a à son service les sabreurs, ce sont des experts dans l’assassina et le meurtre en tout genre. S’ils ont envoyé un seul d’entre eux nous pourrions aussi bien nous retrouver mort dans notre sommeil et…

-Ne sois pas idiot plus que tu ne l’est, un sabreur? Venir éliminer un simple déserteur? Ce n’est pas dans leurs habitudes que de s’abaisser à ce niveau là. Pourtant tu amène un point intéressant car les sabreurs pourraient poser problème par la suite. Enfin tous sauf Tokiya, qui suivra n’importe qui du moment qu’il lui offre toujours plus de missions dangereuses.

Une erreur de jugement discutable car même s’il était vrai qu’un nouveau kage aurait facilement pu prendre le pouvoir sans qu’il n’en fasse de cas plus encore qu’avec celui actuel il ne s’abaisserait jamais à servir quelqu’un de moins fort que lui. Pour l’instant Yukishiro Enishi ne semblait pas être un combattant de second plan, mais s’il advenait à trouver que sa force ne lui méritait plus le titre qu’il avait actuellement, qu’importe que le village lui tombe dessus…

Enfin, passons à une idée encore plus sombre, le futur des deux hommes qu’il avait devant lui. Ces deux là, auraient une mort cruel car le shinobi n’était pas tendre. Encore moins avec ce qu’il appelait de faibles limaces rampantes. Pour le moins il ne souhaitait pas faire dans l’ordinaire, l’exécution public serait parfaite, mais l’un des deux mourait assurément dans les prochaine minutes. Après tout il n’avait pas besoin de deux exemples et encore moins de deux exemples aussi dérisoirement faibles.

La mise en place de la stratégie ne prit pas plus de trente secondes et c’était plus que suffisant. La première chose dont les futures victimes de l’homme d’épée, fut une brève explosion. La fenêtre était en miette et sur un kunai au sol une inscription explosive semblait s’être activée, le souffle de l’activation de la notice les envoya valser contre les murs. Le chunin était désormais hors service ce qui ne semblait pas être le cas de l’autre de rang supérieur qui souriait. Puis alors que le sabreur se présentait devant lui son sourire s’effaça laissant place à autre chose, une peur sourde. Il la contenait évidement du mieux qu’il pouvait, mais c’était peine perdu. Comme si le haut gradé de la brume avait déjà gagné. Ou plutôt non, il avait brillamment vaincu son adversaire sur le plan mentale. Car qu’importe ce qu’il avait pu imaginer, à aucun moment il n’aurait pu croire avoir à affronter directement le ninja qu’il était. Tokiya était effectivement quelqu’un qui ne se souciait que rarement de punir les faible trouvant mieux d’éliminer les forts, le seul point qu’il avait du négliger était que malgré tout, il restait un homme qui ne se fichait pas mal de ce que l’on pouvait pensée de lui et qui n’en faisait jamais qu’à sa tête.

De la tête il fit signe a l’homme de sortir pour qu’ils puissent combattre au péril de leurs vies dans un endroit dégager. Acceptant la proposition celui qui fomentait une rébellion prit une direction bien précise, seul point mort, aucun endroit en ce monde n’aurait pu lui épargner la mort, qu’il ne pouvait qu’appréhender, avec un peu plus de douceur. Peu importe la stratégie du jônin car Tokiya connaissait la majeur partit du pays pour y avait été envoyé en mission plus de fois que quiconque en trois ans. Les meurtres, on ne les faisait pas dans la cour du voisin. En tous cas pas sans raison valable. Évidement il n’était pas sabreur depuis trois ans, non. Il avait passé par chacun des grades mais très peu de temps car il avait été vite remarqué et promu. Certain diraient surement que cette progression trop rapide ne pouvait rien amener de bien, mais ce qu’ils ignoraient c’est que le Hakkyou n’était pas un naïf. Il ne négligeait aucun entrainement et de ce fait son corps restait en forme. Plus encore à chaque combat, il prenait en expérience, par-dessus tout cela c’était sa vivacité d’esprit qui lui permettait de démontrer une différence aussi flagrante. Dévorant la force de ses adversaire qu’elle soit physique ou intellectuel, il se servait bien des autres pour que sa force ne soit jamais dépasser, telle l’eau qui sous les coups ne flanche pas, mais qui par sa patience peu venir à bout du roc le plus solide.

-Ici voilà.

Oh, mais l’on dirait qu’il avait choisit l’endroit de sa mort que voilà une excellente nouvelle. Je peux enfin vous présenter ce combat qui ne se soldera surement pas par une défaite douloureuse, mais plutôt par une mort affreuse. Ainsi voilà, alors que les regards se croisaient, une feuille était soufflée par le vent explosa sous la déferlante de chakra entre les deux ninjas d’un rang non négligeable preuve qu’ils n’étaient aucunement question de discutions.

-Jolis endroit pour mourir.

Ce fut le dernier échange vocale. Le combat commençait l’extase gagnait l’utilisateur de kenjutsu kirien, alors qu’il employait son style si efficace le mizuken. Mouvement qui alliait rapidité finesse et doigté, car il fallait faire constamment attention à la force de l’adversaire. Prévoir partiellement ses mouvement de manière a les englober dans les sien, voilà en quoi résidait le secret de ce style inventer par Tokiya un style qui devenait plus mortel encore quand l’adversaire croyait être plus fort physiquement que lui. En vérité c’était ironique, car en bien des cas il pourrait simplement faire face aux coups en répondant par sa propre force, mais il aimait à jouer. Tel un chat qui frappe plusieurs fois une souris pour lui faire comprendre qu’il est le plus fort. L’émotion qui en ressentait était une profonde satisfaction, c’était même selon Tokiya Hakkyou le summum du plaisir. De quoi donner des cauchemars à un genin tout le restant de sa vie.

Alors que le katana du sabreur tournoyait en tout sens repoussant les attaques en les laissant venir sur lui pour simplement laisser le champ libre à son adversaire ne retenant qu’à peine ce dernier tout en changeant de position. Le timing était parfait et à plusieurs reprises, il aurait pu en finir. C’était trop tôt. Il ne pouvait se satisfaire, du moins pas pour le moment, que si toute trace de vie quittait les yeux du misérable avorton qui se trouvait à échanger des coups avec lui. La seul chose qu’il réussi fut de lui égratigner un peu le visage juste sous l’œil droit, rien de bien grave, cela ne gênait même pas celui qui n’avait plus toute sa tête même si cette dernière fonctionnait à plein régime.

L’avant bras gauche de son adversaire quand a lui avait totalement disparu laissant un moignon sanglant. Ainsi, c’était là l’échange qu’il avait fait? Quelques goutes de sons sang pour la main et le bras de son adversaire? Comme cela devenait ignoble et il ne pouvait plus se retenir de sourire tel un démon qui viendrait prendre sa proie. Les cris de souffrance, oui, ça c’était vraiment le pied! Puis soudain il eu une sorte d’inspiration la venu d’une idée nouvelle et intéressante.

Se reculant, il laissa un répit à son opposant si hargneux quand même, pourtant ce dernier avait le souffle court c’était parfait. Il ouvrait et fermait la bouche, exactement ce que le Hakkyou désirait. Non, il ne devait pas rire, pas maintenant pas avant d’avoir lancé ce qui serait le dénouement de son amusement personnel. Son pied touchait une des nombreuses flaques d’eau des alentours heureusement que le pays de l’eau en regorgeait.

Son chakra guidé par son imagination, il lançait des signes plutôt de manière aléatoire, mais la vérité était qu’il créait de l’art, le sublime art de la mort voilà comment il appelait son inspiration. Prenant forme la nouvelle technique s’élevait à hauteur de sa paume prenant la forme d’une lance, touchant du bout des doigts sa création, il ne se fit pas prier pour s’en servir. L’objet fait d’eau partit donc en direction du shinobi qui haletait encore, prenant a ce moment une position défensif il fit la pire erreur qu’on pouvait imaginer car l’eau stoppa pratiquement sa course en bout de route la surprise fut tel qu’il ne pensa pas à se retirer devant elle. Mais de toute manière Tokiya aurait fait en sorte de manipuler cette dernière afin de réaliser s’on œuvre. Ainsi l’eau commença rapidement à se disperser en plusieurs filins d’eau, ces derniers entrèrent par le nez et la bouche du jônin qui l’avait ouverte de surprise. Désormais, il ne pouvait y échapper car la mort était pareil à la vie en son corps le sabreur avait tout les droit et il n’en avait plus aucun, mais misérablement il tenta de supplier son exécuteur.


-Que dis-tu? Serais-tu devenu aphone ma parole?

Les yeux exorbités les larmes coulaient des appendices visuels du ninja, mais rien ne pouvait y faire car déjà il était plus mort que vif. Trouvant quand même un peu de piété en son cœur le maitre des arts du sabre mit fin à sa tourment par une pluie de sang si l’on peut dire. Utilisant liquide qu’il contrôlait dans le corps du ninja, il transforma sa propre technique pour la rendre mortel par quelques signe supplémentaires, l’eau ressortit du corps du shinobi amenant avec elle du sang par centaine de goutes. Voyant déjà plusieurs charognard qui venait assurément se sustenté sur ce qui avait été sa proie, Tokiya trouvait que son art avait plutôt bonne figure au final.

N’oubliant pas qu’il avait l’obligation d’éliminer l’autre erreur de la nature qui secondait le désormais cadavérique shinobi de l’eau, l’exécuteur du contrat qu’il avait prit à l’académie retourna prestement sur les lieux ou il l’avait laissé dans l’inconscience malheureusement il ne le trouva pas. Bien que, de l’avis du sans aucun doute plus cruel shinobi sur les terre de l’eau sans pour autant avoir reçu de naissance un enseignement véritable à l’art du ninja, cela voulait donc dire que la chasse continuait.

Bon, je vous épargne toute la mise en scène qui tourne autour de la traque en elle-même, car c’est vraiment évident qu’un chunin ne peut espérer leurrer un sabreur du calibre de Toki. Les heures avaient donc succédé aux heures dans l’obscurité de la nuit les yeux du chasseur brillait sa proie courait devant lui puis se retrouvant coincé enfin, elle se retourna et sans que le sabreur ne puisse exécuter le moindre mouvement une lame de vent le trancha en deux et il tomba au sol. Pourtant il n’était pas véritablement mort, non bien au contraire, il avait utilisé habilement un clone pour se produire une ouverture et ainsi emprisonner dans des liens aqueux, le jeune homme qui avait cru un instant avoir triomphé de lui.

Le lendemain beaucoup des membres de la petite organisation du caïd du coin étaient présents, une exécution publique était prévue. Le maire du village n’avait pas vraiment eu son mot à dire surtout pas avec un sabre collé sur la gorge. Ainsi donc présentant une autre de ses œuvre et cette fois devant public celui venu d’aussi loin que le village de la brume fit comprendre aux petits mafiosos, qu’il pouvait bien continuer leur trafique, mais, que si l’un d’eux se prenait à des idées de grandeur ils finiraient impotent à un point ou l’impotence elle-même ne pouvait plus en être. Ils trouveraient sur leur route la mort.

Ainsi de cruauté et de sadisme il traumatisa à vie les petit habitant de cette triste bourgade et pourquoi? Simplement, pour complaire ses désire les plus vicieux, sa passion la plus profonde la mort dans toute sons essence. Non pas réellement comme tout le monde le croyait par souci d’obéissance envers son village. Bien que cela venait au second degré, par contre ses envies personnels elles étaient bien plus primordiales. À la fin du spectacle il trancha la tête de celui qui n’était plus qu’une immondice de chaire et de sang, dont il avait conservé la tête intact, pour en faire un trophée qui prouverait la réussite de sa mission à Kiri.
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-chunin.jeun.fr/parchemins-de-kiri-f10/parchemin-de
Izumi Shina
Sabreur de Kiri
Sabreur de Kiri
Izumi Shina

Féminin
Nombre de messages : 1285
Age : 26
Localisation : Kiri Gakure no Sato
Nindô : Réaliser les rêves inachevés d'un grand homme.
Date d'inscription : 05/10/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue125/125Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (125/125)
Chakra:
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Left_bar_bleue125/125Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty_bar_bleue  (125/125)
Niveau: 4

Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty
MessageSujet: Re: Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.   Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Icon_minitimeVen 31 Oct 2008 - 1:58

Validation time !

Bon, pour commencer, la mise en page est bien. Peut-être qu’une petite ‘entête’ au dessus de ton premier post en indiquant quelle couleur est pour qui serait mieux pour expliquer au lecteur qui parle. Bref, ce n’est pas obligatoire, c’est simplement un petit conseil ^^.

Ensuite, pendant la lecture de ton histoire, j’ai comment dirai-je, un peu décrochée. J’ai trouvée ta mission un peu longue, mais elle est bien faite. Sans donner trop de chance à l’adversaire.

Question orthographe par contre, il y a plusieurs fautes, mais tout le monde en fait ou presque. Juste une relecture pourrait aider ou encore utiliser un correcteur d’orthographe par exemple.

Enfin, tout ce qui est demandé est là, tu gagnes…


Gains d’XP : 15
Renommée : +4

_________________
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Queenofdarknessdz9
~ Je suis mariée à la peur, l’horreur et la terreur. Pour le meilleur et surtout, le pire... ~
Shina's Thème I
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-chunin.jeun.fr/parchemins-de-kiri-f10/parchemin-d-
Contenu sponsorisé




Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Empty
MessageSujet: Re: Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.   Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission de rang A: Un sabreur qui en fait trop.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate - RPG :: Kiri Gakure no Sato :: Marais de Mizu no Kuni-
Sauter vers: