Naruto Ultimate - RPG

Le N°1 des forums Rôle Play Naruto francophones ! Version 9.0
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oceamas Seodoc
Raïgeki
Raïgeki
Oceamas Seodoc

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 32
Localisation : Je te le dirai pas
Nindô : Pourrir la vie des autres (si si c'est un nindô !)
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de Personnage
Vitalité:
Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Left_bar_bleue10/90Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Empty_bar_bleue  (10/90)
Chakra:
Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Left_bar_bleue30/110Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Empty_bar_bleue  (30/110)
Niveau: 3

Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Empty
MessageSujet: Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !)   Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Icon_minitimeLun 27 Oct 2008 - 5:19

Ah, l'air pourrit. Qu'est ce que j'aime ça, dès le matin ça vous mets de bonne humeur. Mieux, vous êtes prêt pour la journée, enfin pour pourrir celle des autres. Le pire dans tout ça, c'est que je suis sérieux. Aujourd'hui va être un bon jour, le temps est pourrit, les gens sortent pas, il pleut. Bref, pour un homme tel que moi, la journée parfaite. Je sais pas encore pourquoi, mais j'en suis sûr. Je me lève de mon lit, et je commence à évaluer le bordel. Des vêtements sur le sol, des assiettes avec de la bouffe à moitié décomposé, des tasses à moitié bu... bref, un bordel " normal ". De toute les façons, qui oserai venir chez moi ? J'aime pas les gens, alors franchement, pour que quelqu'un foule le palier... sois il cambriole, soit il est complètement fou. Et pourtant, alors que je me lève pour aller prendre mon petit déjeuner, j'entends frapper à ma porte. Je bloque alors sur place, essayant de faire aucun bruit pour que l'homme se barre. Mais non, il veut me voir et répète l'opération. Il persévère, alors je décide d'aller lui ouvrir la porte. Seulement, je regard par le juda pour savoir qui frappe. J'ai tellement la tête dans le cul que j'arrive pas à l'apercevoir. Alors, je commence à déverrouiller le verrou du haut, puis j'ouvre la porte. Je n'ai pas le temps de beugler en lui disant que les p'tits cons qui frappent aux portes servent à rien et que je l'embroche la prochaine fois qu'il le fait qu'il laisse tomber une lettre avant de disparaître. Mais au lieu de partir vers le bas, il part vers le haut, ce qui lui donne aucun style. Je ricane avant de m'accroupir et prendre la lettre. Sûrement un messager du Raïkage... Bingo ! Je m'impressionne moi-même.

Mais alors que je me prépare à la déchirer en confetti, car je n'aime pas les réunions, j'aperçois que c'est une mission. Peut être que je vais pouvoir me faire plaisir ce matin. Je la déchire alors soigneusement pour l'ouvrir, et déplie le papier. J'espère sincèrement que ça ne va pas être une mission en groupe, parce que je risque de pas venir. Je pousse un profond soupir avant d'entamer la lecture de la lettre du Raïkage. D'ailleurs, je me demande où il a apprit à écrire... ou peut être est-ce moi qui ne sait pas lire ? Rien n'est plus sûr. Bref, passons les détails futiles, je dois commencer ma longue lecture... une ligne à peine. Il se fatigue pas le bougre !


    Je voudrais que tu élimines un ermite qui vit dans les tranchantes et qui empêche à nos shinobis d'accéder à une mine de fer dont j'ai besoin pour mes recherches. Je compte sur toi pour agir en toute discrétion.



Bah, il a l'avantage d'être marrant le Raïkage. Moi j'ai une meilleure idée, je vais le tuer sauvagement puis je vais tuer les témoins. Enfin... je me débrouillerai en fonction des évènements. Peut être que je vais le tuer discrètement... nan, c'est pas mon genre. Mais sur ce coup-là, tout se jouera là-bas, si il y a du monde ou pas. Moi, je m'occupe de l'ermite, le reste c'est aux autre de s'en occuper. D'ailleurs, je me demande encore pourquoi j'ai décider d'effectuer cette mission. Après tout, rien ne m'y oblige ? Si ce n'est que je n'ai pas eus mon quota de meurtre cette semaine. En tout cas, une mission de Rang A ne se refuse pas, même quand on est un flemmard quand moi. C'était le juste équilibre, une mission de Rang S ou SS (Soul Society), c'est super chiant à faire. Une mission de Rang A aussi, mais moins. Et puis je vais enfin pouvoir avoir la classe en détruisant un vieil ermite qui fait chier son monde dans sa grotte pourrie à lire des livres qui sont plus de son âge. Je crois que c'est un livre d'un autre ermite. J'en sais rien, en tout cas c'est pas ce vieux crouton qui va m'inquiéter, moi, qui suis dans la fleur de la jeunesse... enfin, si on veut.

C'est donc sans inquiétude que je me prépare à accomplir ma mission. Je mets un simple Kimono accompagné de mes deux fidèles fourreaux que je place à chacun de mes flancs. Je taille à l'aide d'un couteau des cure-dents géants. Enfin, géant... une dizaine de centimètre tout au plus. Je les rangent dans une petite sacoche que j'accroche dans mon dos, au niveau du coccyx. J'ai bien sûr l'habituel pochette de Kunaï et de Shurikens. Ceux-ci me seront bien sûr inutile, mais ça a toujours un style. Puis je mets des chaussures et me prépare à partir. Mais au lieu de sortir comme ferait un homme normal, je décide de sauter par la fenêtre, ce qui m'évite de me souler à verrouillé ma porte en partant. Je saute de toit en toit, vers les Tranchantes pour aller pourir le vieil homme et enfin rentrer chez moi, tout en faisant un rapide rapport pour " messires " Raikage. Je baille lentement tandis que je commence à me rapprocher des hautes montagnes beiges.

Puis, lorsque j'arrive à proximité de la mine, je vois plusieurs hommes. Le vieux s'est préparé. Malheureusement ce n'est pas assez. Mais je me rappelle que je dois faire en sorte d'être discret. J'attends donc lentement que l'un des hommes s'isole pour apparaître juste derrière lui et lui planter l'un de mes cure dents géants dans la nuque. Je le retire d'un coup sec puis laisse l'homme se vider de son sang. Il y a une dizaine d'homme... et ça risque d'être chiant des les tuer un à un. Mais, alors que j'allais sauter sur un arbre au dessus de moi, je me rate et tombe lamentablement. Deux hommes sont interpelés et courent vers ma position. Mince, j'ai fais une erreur de débutant. Je décide de me reprendre et de crée un piège. J'accroche des files à des Kunaïs, puis je me cache juste au dessus. L'un des hommes est tués à cause de ma technique, et je coupe la gorge de l'autre avant qu'il n'ait le temps de crier l'alerte. Il m'en reste huit... cinq positionnés devant la mine, les trois autres patrouillent. Je savais que j'aurai du ramené mes bombes lumineuses. Maintenant, va falloir être violent. Dommage, j'ai rien contre eux. Mais les êtres gênants doivent être écartés. Et on peut les considéré ainsi.

Quelque instant plus tard, une occasion en or se présente à moi : deux hommes s'absentent, sûrement pour aller pisser. En tout cas, je saisis ma chance et neutralise les 3 patrouilleurs grâce à mes petites lances en bois. Je tombe alors devant l'un des ninjas et sans lui laisser le temps d'ouvrir sa bouche, je lui tranche la gorge. Puis j'envoie deux shurikens sur les deux autres qui sont touchés à la tête. Je me positionne en embuscade en attendant les deux autres. A la vue des corps, ils se précipitèrent vers eux et s'agenouillèrent ; j'en profite et leur envoie deux kunaïs dans la nuque. Puise que j'en ai finis avec l'extérieur, autant commencer l'intérieur. J'entre donc dans la mine qui est... sombre, vous pensez bien. Et je n'ai ni feu, ni bâton de bois pour faire une torche " improvisé ". Va falloir faire attention...

Bizarrement, plus je m'enfonce dans la mine, plus j'aperçois une faible lumière émaner d'une petite pièce qui est bien loin. Peut être est-ce une simple illusion, en tout cas je compte sur mes yeux et commence à accélérer le pas. Aucun soldat... bizarre. Ce n'est pas avec dix hommes qu'on bloquent normalement. Cet homme est bien négligeant. Puis lorsqu'enfin j'arrive dans la petite pièce, je vois un homme à genoux. Je mets mon index droit devant ma bouche tandis qu'avec ma main gauche je dégaine mon sabre rangé à droite ce qui fais giclé le sang du vieil homme. Puis je fais tourner le sabre avant de finir le vieil homme en lui coupant la tête. Elle tombe sur le sol et roule jusqu'au pied d'une personne qui applaudit. Il rit quelque seconde, puis reprendre son sérieux et m'observe longuement avant de prendre la parole, de sa voix douce et convaincante.


"Tu crois vraiment que ce serait si facile de venir à bout d'un homme tel que moi ? Si le Raïkage à tant de mal à me faire sortir, ça veut dire que je dois être fort... "

" Ferme-la et vois ta défaite, vieillard. "


Alors, le vieil dégaine un sabre. Je ricane, je vais en finir rapidement avec celui-la. Je dégaine mon second sabre puis je me rapproche lentement de mon adversaire. Chacun à notre tour, nous tentons une feinte sur l'autre, qui, machinalement, recule puis s'avance pour essayer de toucher l'autre avec sa pointe. Voyant que il ne veut pas commencer l'offensive, je baisse ma garde l'espace d'un instant. Instant que saisit le vieil homme pour me planter son sabre dans l'abdomen. Je mets alors ma main sur son sabre puis je ne le lâche plus. Alors, le vieil homme commence à voir le décor s'assombrir. Puis, il ne me voit plus, et sens quelque chose le traverser. Il se voit en haut d'un pilier, frapper par la foudre. Il sent une réel douleur alors que tout ceci n'est qu'une illusion. Je l'entends gémir ce qui me fais sourire tandis que je continue. Après dix longues minutes, je dissipe mon illusion et il reste choqué. Je n'ai jamais lâché son sabre, par contre cette fois-ci, il ne transperce plus le même corps. J'enfonce son propre sabre dans son estomac puis commence à tourner celui-ci ce qui fait hurler de douleur le vieillard. Je mets alors mon index droit devant mon nez et ma bouche, et d'un coup sec, je retire le sabre ce qui fais exploser du sang. Je coupe alors sa tête et je lui plante son sabre dedans avant de partir pour aller faire mon rapport. En passant, je réunis tout les corps dans la mine. Usant de toute ma vitesse, je décide de rentrer. L'enfoiré m'a fait mal, et j'aurai bien besoin d'un bandage avant de pouvoir faire mon rapport. Oh et puis, j'ai pas à me justifier, la mission a été effectué, elle a était remplie de succès qui plus est. Ils ont pas à se plaindre... ou alors sont trop con. On sait jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Staff Ultimate
Raïkage et Chef du Clan Kuran
Raïkage et Chef du Clan Kuran
Staff Ultimate

Masculin
Nombre de messages : 1034
Age : 36
Localisation : Kumo Gakure no Sato
Nindô : Réparer ce qui a été brisé
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de Personnage
Vitalité:
Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Left_bar_bleue140/140Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Empty_bar_bleue  (140/140)
Chakra:
Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Left_bar_bleue60/60Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Empty_bar_bleue  (60/60)
Niveau: 3

Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Empty
MessageSujet: Re: Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !)   Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !) Icon_minitimeLun 27 Oct 2008 - 14:59

Comme d'hab tu réussis à faire un truc original et très fun à lire. Fait cependant gaffe à des fautes que tu pourrais éviter en te relisant.

Je t'accorde 18 points d'expérience ainsi que 4 point de renommée.
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-chunin.jeun.fr/parchemins-de-kumo-f18/parchemin-de
 
Mission de Rang A : Assasinat (ça rima !)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate - RPG :: Kumo Gakure No Sato :: Montagnes de Kaminari no Kuni :: Les Tranchantes-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser